Bien concevoir son kit chaîne

Finie la galère pour choisir son kit chaîne ! Parmi d’innombrables marques et modèles, il n’est pas toujours simple de se décider, nous le savons.
Pourquoi cette marque de chaine ? Pourquoi ce type de couronne ? 
On va vous mettre sur la voie.

Si seuls ma couronne ou mon pignon sont usés, dois je changer tout le kit chaîne ?

► Oui, c’est fortement recommandé. En effet, un kit chaîne s’use de manière uniforme. Donc si vous remplacez seulement un des trois éléments, il va s’user beaucoup plus rapidement pour rattraper l’usure des 2 autres.

Dois-je respecter la démultiplication d’origine ? 

► Cela dépend du comportement que vous attendez de votre motocross. La démultiplication d’origine est étudiée pour que la moto délivre le meilleur d’elle même dans la plupart des cas. Mais en fonction des terrains, comme au Touquet par exemple, il est nécessaire de l’adapter. Pour cela, il n’y a qu’une seule méthode : le chronomètre. En effet, vous pourriez avoir l’impression d’aller plus vite à certains endroits, mais de perdre du temps ailleurs.
Dans le configurateur de kit chaîne, vous trouverez la démultiplication d’origine de votre moto cross ou enduro.

Comment choisir mon pignon ?

► C’est le plus simple. Ils sont tous en acier. Le seul critère distinctif est la présence d’anti boue*. Dans le creux de la dent, c’est un petit usinage qui permet au sable et la boue de s’évacuer au passage de la chaîne. Cela évite une usure trop rapide.

Notre recommandation : les pignons AFAM ou RENTHAL

*Cette fonction existe aussi au niveau de la couronne.

Comment choisir ma couronne ?

► Là, cela se complique un peu. Il vous faut choisir la couleur (seulement une histoire de goût) mais aussi la matière de la couronne cross ou enduro.
Pour l’anti-boue, c’est la même règle que pour les pignons.
Concernant la matière, cela dépend de l’usage que vous allez faire de votre moto: l’acier s’use beaucoup moins vite, c’est moins cher, mais c’est plus lourd. L’alu c’est exactement le contraire. C’est ce qu’on retrouve d’origine sur les motos.
Depuis quelques années, la bi-matière offre un bon compromis : l’intérieur est en alu pour gagner du poids et la dentition est en acier pour réduire l’usure.

Ce type de couronne est particulièrement recommandé pour l’enduro.

Notre recommandation : les couronnes RENTHAL et SUPERSPROX
Si vous voulez de l’acier avec la fonction anti boue, une seule solution : la couronne AFAM SLK qui a l’avantage de ne peser que 770g.

Comment choisir ma chaîne cross ou enduro ?

► Deux critères entrent en ligne de compte : la solidité et le type de joint.(La couleur n’a qu’un aspect esthétique. En effet il existe les traditionnels noir ou or mais aussi de la couleur rouge, bleu, orange, ou vert avec les marques AFAM ou RK.)
Concernant la solidité, il n’y a pas de miracle. Vous en aurez pour votre argent. N’attendez pas d’une chaîne à 25 € la même performance qu’une chaine à 90 €. Mais si vous restaurez une moto qui ne roulera pas intensivement (en compétition par exemple), une chaîne à bas prix fera très bien l’affaire. Idem si vous vendez votre moto.
Pour les joints, déjà il faut savoir si c’est avec ou sans. Les joints évitent que les impuretés rentrent dans les rouleaux et usent à vitesse grand V la chaine. Indispensables en enduro. En motocross, hormis dans le sable, on évitera les joints et on privilégiera les chaînes d’origine. Elles sont en effet plus efficaces car moins lourdes, causant ainsi moins de frottement.
O-Ring ou X-Ring ? Les 2 types de joint remplissent la même fonction, mais le X-Ring propose un coefficient de friction plus faible ce qui limite la perte de puissance.

Notre recommandation : les chaines DID

Et le poids ?

► Rares sont les pilotes qui se posent cette question et pourtant… Vous comprendrez vite son importance. Le kit chaîne étant en mouvement, la masse provoque de l’inertie et peut altérer le comportement de votre moto. Le gain sur la visserie titane pourrait être anéanti sans y prendre garde.

Pour le pignon :

Les différences ne sont pas flagrantes car un pignon varie entre 110 et 130 grammes.

Pour la couronne :

c’est la matière qui va faire la différence.

  • Alu : 350 g
  • Bimatière : 650 g
  • Acier : 950 g

Pour la chaine :

La présence de joint augmente la masse, et suivant la marque cela change aussi.Vous pouvez donc varier entre 1.6 kg et 2 kg.

En choisissant les bons produits vous pouvez obtenir un kit chaîne à 2 kg au lieu d’un monstre de 3 kg.

Notre recommandation : pignon et couronne Renthal Alu avec une chaine DID ERT3, et en version SLK si vous souhaitez une couronne Acier.

Et l’entretien dans tout cela ?

► Important, voire crucial.
1/ Il faut régler la tension de la chaine afin d’éviter la casse ou le déraillement. Vous devez pouvoir glisser 3 doigts au niveau du patin du bras oscillant.
2/Lorsque vous nettoyez la moto, il faut brosser la chaine, chasser toutes les impuretés et ensuite la regraisser pour éviter la présence de rouille et réduire au maximum les frottements durant le roulage. Faites-le aussi souvent que possible y compris durant les entraînements et entre les manches.

Entretien kit chaine : nos conseils produit

Notre recommandation : du chaine cleaner Ipone ou Motul, une brosse chaine et de la graisse chaine Afam, Motorex ou Motul

Vous êtes désormais parés pour bien choisir votre kit chaîne et pour cela nous mettons à votre disposition notre outil de création de kit chaine.
Nous espérons que cet article vous a été utile. Retrouvez-nous sur OH-MOTOS.com.


Besoin de procéder à la vidange de votre moteur ?

Le Guidon RENTHAL R-Works Fatbar 36 TECH™

Le Guidon RENTHAL R-Works Fatbar 36 TECH™

Le fabricant de guidon Renthal, en collaboration avec son équipe de course d’usine, n’a de cesse de travailler à l’amélioration de la performance de ses produits. La solution : une réduction du poids de leurs guidons sans compromettre en aucun cas leur résistance.

Lors du pilotage, à chaque fois que vous accélérez, braquez, virez ou sautez, vous luttez contre le poids de votre moto. En réduisant ce poids, on améliore la performance de la moto, vous permettant ainsi d’obtenir de meilleurs chronos.

Renthal – fort de ses 50 années et plus d’expérience dans le design de guidon, les tests et les courses – est donc parti de ce principe pour développer le R-Works Fatbar36 : le nec plus ultra des guidons de motocross légers. Pour cela, Renthal a utilisé la technologie du guidon standard Renthal 36 et son matériau exclusif Zarilium pour offrir à son nouveau guidon une haute résistance et un poids le plus bas possible : Le R-Works 36 est 36% plus léger que le guidon Fatbar standard 28 mm, l’ancienne référence du guidon léger.

Une vidéo pour les anglophones

Le Guidon RENTHAL R-Works Fatbar36TECH™ est une nouvelle norme de guidon élaborée par RENTHAL pour repousser les limites de la technologie applicable aux guidons.

Le Guidon RENTHAL R-Works Fatbar 36 TECH™
On distingue bien les différences d’épaisseur dans ce plan en coupe. Le secret du gain de poids.

Le profilé, qui mesure 36 mm à la base, se réduit progressivement jusqu’à un diamètre classique de 22 mm au niveau de la zone des commandes de chaque côté, se fondant sur une géométrie avancée qui consiste à optimiser l’épaisseur de la paroi sur toute la longueur du guidon de façon à en diminuer le poids.

Le Guidon RENTHAL R-Works Fatbar 36 TECH™

Le nouvel alliage d’aluminium, Zarilium™ (une exclusivité de RENTHAL), offre une résistance à la tension 20 % supérieure, ce qui a permis à RENTHAL d’alléger au maximum le guidon tout en conservant la robustesse inégalée du modèle Fatbar® 28 mm.

J’équipe ma moto avec ce nouveau guidon >>>